Trois questions plus une avec… Marie-Paule Gandon. Présidente de Fay’Art Scène des Monts d’Ardèche

Interview 2019 :

Marie-Paule Gandon, tu es Présidente de la compagnie Fay’Art Scène des Monts d’Ardèche.
Rapide présentation.

Tu nous présentes ton parcours Théâtral ?

J’ai fait pour la première fois du théâtre il y a une quinzaine d’années environ, dans le cadre d’un atelier régulier ouvert aux adolescents et aux adultes. Cet atelier avait été mis en place par une association du territoire, l’association « Arc en ciel ». J’y ai participé pendant 3 années puis plus rien jusqu’en 2011 et le projet « Ville Campagne » initié par l’association « Mézenc-Gerbier » et portée par les communautés de communes du territoire. Dans le cadre de ce projet, des week-ends de pratique théâtrale ont été proposés aux habitants volontaires avec pour objectif la création d’un spectacle sur le thème Ville/Campagne. Ils étaient animés par un comédien/metteur en scène professionnel Fabrice Taponard. Et à l’hiver 2012, nous montions à Francheville (partenaire du projet) pour la première de « Pissenlit et macadam » que nous jouerons ensuite à Le Béage et dans la foulée aux rencontres ardéchoises aux centre Le Bournot !
C’était parti, l’association Fay’Art scène des Monts d’Ardèche pouvait naître et la Cie avait déjà une création à son actif avant même d’exister en tant que telle !

Quel est ton rôle au sein de la troupe Fay’Art Scène des Monts d’Ardèche ?

Comme je l’ai dit, Fay’Art scène des Monts d’Ardèche n’est pas qu’une compagnie de théâtre amateur, même si tout est parti de là…
Mon souhait en tant que présidente de l’association, et celui de tous les membres fondateurs, était bien sûr de pouvoir continuer à faire du théâtre avec notre metteur en scène mais aussi de proposer et de donner la possibilité à d’autres d’en faire ou d’en voir dans nos villages.
C’est pour cela que, dès le début, à côté de la compagnie, nous avons proposé des stages pour les jeunes et les adultes, des programmations de spectacles amateurs et professionnels dans différents villages et essayé de tisser des partenariats.
Que ce soit au sein de l’association en général ou de la compagnie en particulier, j’essaie d’avoir un rôle moteur, de créer des envies, de la motivation ; sinon je ne suis qu’une des comédiennes de la troupe.
Les metteurs en scène avec qui nous travaillons ont un point commun : ils laissent une grande place aux propositions des comédiens que ce soit pour la scénographie, la mise en scène ou le jeu… Tout cela est très riche et j’y prends beaucoup de plaisir.

Quels projets à venir ?

Nous allons accueillir, pour la première fois, une compagnie en résidence d’artistes, à Ste Eulalie, du 24 au 29 mai. Il s’agit de la Cie « Le cœur allant vers ». Une résidence à la découverte d’un territoire et de ses habitants.
Nous allons pouvoir profiter et faire profiter de cette semaine riche en animations et rencontres pour se raconter à travers le rapport que nous entretenons avec la nature : comment nous modifie-t-elle ?
De la balade d’écriture, à la veillée en pensant par les divers ateliers de théâtre ou d’écriture, les animations sont gratuites et ouvertes à toutes et tous. Elles seront agrémentées par les moments conviviaux des repas partagés. La communauté de communes Montagne d’Ardèche a mis à disposition son centre d’accueil de groupe « Espace Gerbier » et les participants pourront ainsi, s’ils le souhaitent, bénéficier d’un hébergement sur place, gratuit.
La résidence se terminera par une balade théâtralisée présentée par les participants volontaires et offerte au public sur le magnifique site de la ferme de Clastre (association LIGER), au cœur du village de Ste Eulalie.
Il reste encore des places…
Nous travaillons aussi à la reconduction pour la prochaine année scolaire de l’atelier de théâtre régulier pour les 8/15 ans que nous avons initié en mars. Il rencontre un franc succès avec 15 participants.
La résidence et l’atelier s’inscrivent dans la Convention territoriale d’Education Artistique et Culturelle que la Communauté de communes a signée avec la DRAC et le Conseil départemental, ce qui rend possible leur financement.
Bien entendu, nous proposons aussi une programmation de spectacle (le prochain le 10 mai) et des stages pour enfants et adultes, mais ça, c’est la routine !

Dernière question, tu as le pouvoir de voyager dans le temps, tu choisis de voyager dans le passé ou dans le futur et pourquoi ?

Dans le passé. Le futur m’effraie et je ne suis pas fière du monde que nous allons laisser à nos enfants et nos petits-enfants…
Alors, pour moi, retourner dans le passé ce serait peut-être permettre à l’Homme (surtout occidental) de faire d’autres choix que ceux qui nous ont amenés là où nous en sommes aujourd’hui en faisant preuve de plus de sagesse et d’humilité.
Les voyages dans le temps étant ce qu’ils sont, il serait sans doute plus sûr d’agir ensemble ici et maintenant !

Informations complémentaires :

Pour le site internet de Fay’art Scène des Monts d’Ardèche, cliquer ici
Pour la programmation 2019 de Fay’Art scène des Monts d’Ardèche, cliquer ici
Pour les stages et ateliers 2019 proposés par Fay’art Scène des Monts d’Ardèche, cliquer ici
Interview réalisée par : Jean-Emmanuel Porteret de la FNCTA Ardèche