Trois questions plus une avec… Malika Toudji. Chargée des relations publiques de la Comédie de Valence

Interview 2019 :

Malika Toudji. Chargée des relations publiques de La Comédie de Valence.

Malika, tu nous présentes ton parcours dans le milieu artistique et/ou théâtral ?

Je me destinais au début au métier de musicienne d’orchestre, je fais de la flûte traversière depuis plus de 20ans. Mais j’avais toujours en tête la très belle expérience dans une structure culturelle lors de mon stage de 3ème (une semaine de découverte du monde professionnel). J’ai donc décidé de faire une formation en administration et gestion des entreprises culturelles, et grâce à un stage réalisé à cette occasion, j’ai découvert les relations publiques. J’ai su très vite que c’était vraiment ce que j’avais envie de faire à l’avenir. Mais les offres d’emploi sont rares dans le domaine, et j’ai mis beaucoup de temps à trouver un poste qui me convienne vraiment. C’est désormais chose faite depuis 8 ans au sein de La Comédie de Valence. Je connaissais peu le théâtre, mais j’étais très curieuse, et avec près de 300 spectacles vus ces dernières années, je ne m’en lasse toujours pas.

Quel est ton rôle au sein de La Comédie de Valence ?

Je suis chargée des relations publiques à La Comédie de Valence, au sein d’une équipe de 6 personnes.
Je m’occupe plus particulièrement de toutes les actions en lien avec la danse et la musique (du fait de mon parcours, et aussi de ma sensibilité artistique qui penche beaucoup de ce côté), mais aussi et surtout de tout ce qui tourne autour de la pratique artistique. J’ai la chance d’être à la fois au contact des artistes et aussi du public, c’est vraiment super, je rencontre sans cesse de nouvelles personnes, il n’y a jamais de routine.

Quels projets à venir ?

Le festival Ambivalence(s) au mois de mai est l’un des moments que je préfère dans la saison. J’aime cette effervescence créée par la concentration de spectacles sur la semaine. Et l’ambiance est aussi vraiment très sympa avec l’installation de la place devant La Comédie, les concerts, les présentations d’ateliers…. C’est parfait pour clôturer la saison !

Dernière question, tu as le pouvoir de voyager dans le temps, tu voyages dans le passé ou dans le futur et pourquoi ?

Je choisirai de voyager dans le futur pour savoir qui dirigera La Comédie de Valence à partir du 1er janvier 2020 ! Car avec un nouveau projet artistique, c’est aussi la possibilité de réinventer nos actions, nos projets, notre manière de travailler. C’est ce que j’aime dans mon métier, rien n’est jamais figé, tout se renouvelle sans cesse autour des différents projets artistiques.

Informations complémentaires :

Pour le site internet de la Comédie de Valence, cliquer ici
Interview réalisée par : Jean-Emmanuel Porteret de la FNCTA Ardèche