Programme. Festival Les vendanges de l’Oncion. 20, 21 et 22 septembre 2019. Thonon-les-Bains (Haute-Savoie)

Les vendanges de l’Oncion 2019 :

En 2019, c’est la 4ème édition de notre festival qui se veut plus ambitieuse. Le festival aura lieu les 20, 21 et 22 septembre avec 10 troupes.

Dates et lieu :

Vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 septembre 2019
Espace Grangette – Avenue de la Grangette, 74200 Thonon-les-Bains

Programme :

Vendredi 20 septembre 2019 à 20h30 (Durée 1h30)
« Impair et pair », une comédie de Ray Cooney par « Les mots dits » du Lyaud (Haute-Savoie)
Rien ne va plus pour le Dr Pierre Jouffroy, chirurgien à l’hôpital Necker de Paris. En plus de prononcer un discours devant 300 cents spécialistes venus du monde entier et la ministre de la santé, il va devoir affronter son directeur, ses collègues, sa femme, son ex-maîtresse, un policier et un jeune homme à la recherche d’un père !
Il va devoir manœuvrer avec diplomatie sans commettre d’impairs !

Samedi 21 septembre à 14h00 (Durée 1h15)
« La leçon », un drame comique d’Eugène Ionesco par « La Troupalex » de La Roche-sur-Foron (Haute-Savoie)
Un professeur d’allure classique, une élève docile et une bonne rigoureuse.
Un cours particulier chez le professeur pour préparer « mademoiselle » au « doctorat total ». La progression du savoir sera méthodique : géographie, arithmétique, linguistique et philologie. La leçon, drame comique est l’une des pièces les plus jouées et les plus lues d’Eugène Ionesco.

Samedi 21 septembre à 15h30 (Durée 50 minutes )
« Monstres », une farce de Jean-Claude Constantin (un auteur massongien) par « La malle au grenier » de Massongy (Haute-Savoie)
Un couple vieillissant tente de lutter contre « l’horreur sportive ».
Cette volonté de changer le monde va s’abattre sur deux cyclistes, Debussy et Mallarmé seront alors convoqués dans l’espoir de faire enfin évoluer ces deux sportifs.

Samedi 21 septembre à 17h00 (Durée 1h30)
« Quelqu’un comme vous », une comédie dramatique de Fabrice Roger-Lacan par « Le théâtre du coin » de Vulbens (Haute-Savoie)
Une plage, deux hommes. Le vide autour d’eux, trois kilomètres de sable nu, le soleil au-dessus.
Le plus jeune s’allonge près du plus vieux. Mais pourquoi une telle promiscuité ?
L’un, patron, ours satisfait, niveau social élevé, cherche le repos.
L’autre, homme de main, renard futé, trimbale un secret dans sa sacoche.
Règlement de comptes, tête mise à prix, assassinat en règle, tout semble possible.
Le doute plane et les questions tombent.

Samedi 21 septembre à 18H30 (Durée 20 minutes)
« Histoire d’en rire », des sketches de Raymond Devos par « Le carillon » de Thonon-les-bains (Haute-Savoie)
Parmi les sketches du regretté Raymond Devos :
Parler pour ne rien dire, J’me suis fait tout seul, Le prix de l’essence, Je hais les haies, Xénophobie, Prêter l’oreille, Consommer plus, Les manifestations, Félicité, Mourir pour vous.

Samedi 21 septembre à 20h30 (Durée 1h45)
« Métallos et dégraisseurs », une satire sociale de Patrick Grégoire par « Tapepastroisfois » de Saint-Etienne (Loire)
Un enfant de 12 ans entre à l’usine de métallurgie de Sainte Colombe sur Seine.
Nous allons suivre son aventure et celles de ses descendants durant 2 siècles et 7 générations, des années fastes aux années noires, des grandes grèves aux avancées sociales.
Dix comédiens donnent corps aux nombreux personnages, à ces femmes et ces hommes happés par le tourbillon de la révolution industrielle, avant d’être engloutis dans la révolution financière.
Entre bruits de machine, fumées des hauts fourneaux, éclats de rire et cris de rage, ce spectacle est d’une actualité brûlante.

Dimanche 22 septembre à 14h00 (Durée 1h15)
« M’man », une comédie dramatique de Fabrice Melquiot par « Pièce à conviction » de Bourg-en-Bresse (Ain)
Une comédie douce-amère sur une grande histoire d’amour entre une M’man et son fils.
Cinq conversations tendres et absurdes, qui s’échelonnent sur 10 ans.
Ce soir, c’est dîner chez M’man, on fête l’anniversaire de Gaby, célibataire trentenaire au chômage vivant toujours au domicile familial.
Brunella, sa M’man ressasse le passé pour mieux l’oublier, un chagrin à éponger et un mari volage.
Ainsi cohabitent la mère et le fils qui, au fil des années, se racontent, se provoquent, s’aiment magnifiquement et finiront par s’avouer un lourd secret.

Dimanche 22 septembre à 16h00 (Durée 45 minutes)
« Ce printemps là », un drame de Didier Barth par « Les jeunes de la malle au grenier » de Massongy (Haute-Savoie)
La guerre fait rage en Syrie. 7 adolescents se terrent dans une cave et essayent malgré tout de vivre et de rêver d’avenir.
Un regard sur la souffrance et l’engagement d’adolescents dans le conflit.
Le spectacle est inspiré d’histoires vraies, de récits sur cette guerre, ainsi que de son expérience humanitaire en Bosnie, au Kosovo et en Albanie.

Dimanche 22 septembre à 17h00 (Durée 1h30)
« Ensemble à l’ombre des canons », un spectacle cabaret d’Hanokh Levin par « La fox compagnie » d’Annemasse (Haute-Savoie)
Des textes courts et des chansons d’Hanokh Levin, auteur dramatique israélien.
Ses œuvres sont profondément ancrées dans l’expérience de la vie israélienne, pourtant les racines israéliennes de ce théâtre ne sont pas liées à une géographie particulière mais plutôt à une situation existentielle, celle de la vie à l’ombre de la guerre.
D’abord la guerre entre les peuples ou les nations. Ensuite celle relevant de l’ordre social : dans le quartier, dans la maison, les conflits internes de l’individu, les conflits opposants les personnes, les sexes, les générations.
Enfin la guerre existentielle, celle qui impose une limite aux êtres humains dans leur profond désir d’être heureux, d’avoir des rêves et d’être satisfait. Levin a connu la guerre et elle est donc toujours présente, mais il y a une forme de vie, de survie et de joie, comme la musique yiddish, à la fois tragique et festive, qui participe au spectacle avec toute sa saveur et ses couleurs.
De l’intime au politique, Levin dévoile toute la noirceur de notre humanité́, mais aussi sa fragilité́, son entêtement, son aspiration à la grandeur avec une écriture fulgurante, une force et un humour rares. On peut résumer ses pièces en deux mots : Terribles et drôles !

Dimanche 22 septembre à 19h00 (Durée 1h15)
« Václav ou les fantômes de Prague », une pièce onirique d’Hugo Valat par « Les comédiens de l’Oncion » de Thonon les bains (Haute-Savoie)
A noter, la présence de l’auteur de la pièce, Hugo Valat
C’est un rêve proposé par l’auteur, un rêve théâtral traversé par les légendes attachées à la ville de Prague.
Une réflexion sur le sentiment amoureux à travers 3 contes qui font écho à l’histoire de Václav et de Klara, du « turc de l’Ungelt » et de « La belle Laura décapitée ».
Une évocation de ce qui constitue une grande partie de l’âme de Prague : les arts et l’ésotérisme, grâce à l’histoire de Rodolphe II et de Rabbi Löw, mais surtout à la légende du Golem que poursuivait notamment Franz Kafka lors de ses errances nocturnes, en particulier à travers le quartier et le cimetière juifs de Josefov.
C’est donc à une découverte la plus enchanteresse possible que l’auteur invite le spectateur à travers sa pièce.
Elle se déroule pendant la période historique de la chute du communisme et de la transition politique en Tchécoslovaquie, tout en évoquant brièvement le Printemps de Prague de 1968.
Ce sont les 2 éléments fondateurs de la république tchèque actuelle qui symbolisent à eux seuls l’âme et l’esprit du peuple tchèque.

Informations complémentaires :

Tarifs : 10 € //7 €
Réservation : 06 73 72 10 84
Pour le site internet du festival « les vendanges de l’Oncion, cliquer ici