Programme. Festival de Théâtre les Rencontres Ardéchoises. 21, 22 et 23 septembre 2018. Aubenas (Ardèche)

 

Festival de Théâtre les Rencontres Ardéchoises :

Les dates : Le festival se déroule les 21, 22 et 23 septembre 2018.
Où : Salle le Bournot – 4 boulevard Gambetta – 07200 Aubenas

Les infos utiles :

Tarifs : 8 € // 5 € tarif réduit (adhérent FNCTA et moins de 18 ans) // 3 € à partir du 2ème spectacle // Gratuit (comédien festivalier)
Renseignement : cd07@fncta.fr // 06 76 91 16 52
Pour la page facebook de la FNCTA Ardèche, cliquer ici
Pour la page FNCTA Ardèche sur ce site internet, cliquer ici
Pour télécharger le flyer, cliquer ici

Programme :

Vendredi 21 septembre 2018 à 20h30 
Ernest ou comment l’oublier de Ahmed Madani.
Par Fay’Art scène des Monts d’Ardèche Le Béage
Deux vieilles artistes de cirque, Yvonne et Marie Louise, passent leurs journées à lutter contre la poussière qui menace de les ensevelir et à attendre l’homme de leur vie passée : « l’élégant Monsieur Ernest, directeur ».
Afin d’être prêtes pour ce grand jour, en éternelles gamines malicieuses, ces vieilles dames fantasques s’activent en cuisine, au ménage et sur la piste.
Yvonne et Marie-Louise c’est l’humour et la tendresse de deux personnages qui luttent contre le temps qui passe. Elles nous parlent avec une poésie infinie de la vieillesse, de l’absence, de l’amitié, de l’amour et de la façon dont nous habitons nos vies avec nos fantaisies et nos rêves.
Un texte qui sème autant le trouble que les éclats de rire.
C’est l’éloge d’un état d’esprit, l’état de jeunesse qui demeure tandis que le corps vieillit. Ahmed Madani

Samedi 22 septembre 2018 à 14h00
Paroles, création autour de Jacques Prévert.
Par les AJT d’Aubenas
Les AJT présentent leur dernière création autour de Prévert « Paroles » avec une originalité, la langue des signes !

Samedi 22 septembre 2018 à 16h00
Un bain de sirop de sucre de Georges Courteline.
Par Rocambolissimo de Saint-Sauveur-de-Cruzières
3 petites pièces, comme les trois stades de la décomposition du couple ou comment l’amour, ce divin nectar, tourne parfois (souvent) au vinaigre dans la cocotte tiède des habitudes.
On commence avec Le Gora par un malentendu banal, charmant même, qu’on pourrait imaginer sans conséquences, somme toute rattrapable.
Puis, avec la peur des coups, observation à la loupe d’un couple certifié, petit tour de bouillon dans la marmite des reproches plus sérieux.
Et on termine avec les Boulingrins, par une sorte d’apocalypse dont personne ne pourrait bien sortir vivant.
Le texte lui-même, désopilant, furieusement théâtral, léger, féroce, grinçant d’humour et sans concession, miroir d’une comédie humaine sans trêve recommencée par la succession aveugle des générations, reste d’une terrible validité. Et il serait presque à propos d’en pleurer, si nous n’étions ici dans la comédie.

Samedi 22 septembre 2018 à 18h00
Combat de Gilles Granouillet.
Par les troupes « Il était une fois » de Prades et « Laurac en ciel » de Laurac-en-Vivarais
Dans une petite ville de banlieue où l’abattage des animaux est le principal secteur d’activité, un homme invite sa sœur à venir fêter la médaille du travail de leur mère, elle-même bouchère de profession.
Cette sœur, qui mène désormais une existence très bourgeoise, représente au sein de la famille, et en particulier aux yeux de son frère, l’idéal de la vie à laquelle il n’a jamais pu prétendre.
Spectacle pour un public de plus de 12 ans.

Samedi 22 septembre 2018 à 20h30
Les héritiers d’Alain Krief.
Par le Théâtre d’en face d’Annonay
À peine arrivés chez la veuve, après les mots d’usage et les airs de circonstance, ils s’installent et, petit à petit, ils s’incrustent. Puis ils évaluent, marchandent et enfin raflent tout. Ils sont répugnants, immondes et sans scrupules, mais ils sont dans leur droit : ce sont les héritiers.

Dimanche 23 septembre 2018 à 14h30
La baby-sitter de René De Obaldia.
Par la Troupe Sauvage de Bourg-Saint-Andéol
Prêts à se rendre à leur traditionnelle soirée chez les Paniquel, Elvire et Franklin attendent désespérément la baby-sitter… Victoire ! On sonne enfin à la porte !
Une scène du quotidien qui tourne en comédie déjantée !

Dimanche 23 septembre 2018 à 16h00
Chez moi…là bas ! Création.
Par la Compagnie Artémis d’Aubenas
Ce spectacle mélange théâtre, poésie, résistances et autres faits divers… évoque les inégalités, envers « l’étranger, l’autre ».
Parole de migrants, de femmes et autres laissés pour compte.
Résistance et dignité. Langage des corps. Mais l’humour et la tendresse auront une belle place !

Dimanche 23 septembre 2018 à 17h30
RTT de Stéphane Titeca.
Par la troupe du Jet d’encre de Saint-Vincent-de-Barres
Cinq femmes prennent cinq jours de RTT pour aller sur la Côte d`Azur, pour consoler une d`entre-elle, Amélie, qui vient de se faire plaquer. Toutes différentes, ces femmes vont disserter sur les hommes et les crèmes amincissantes… Mais même si elles ne sont pas là pour ça, qui sait si elles ne tomberont pas amoureuses d`un de ces affreux hommes qu`elles semblent tant détester…
Spectacle pour un public de plus de 12 ans