Les journées de Lyon des auteurs de Théâtre. Du 15 au 17 novembre 2018 à Lyon (Rhône)

Les Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre, le principe :

Les Journées de Lyon des auteurs de théâtre organisent depuis 1989 un concours d’écriture dramatique qui est le plus important du monde francophone. L’objectif est de découvrir et faire connaître les textes inédits des auteurs d’aujourd’hui.
Les textes sélectionnés à partir de plusieurs centaines de manuscrits reçus font l’objet d’une édition. Ils seront présentés au public les 15, 16 et 17 novembre 2018 à la médiathèque de Vaise.
Les Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre sont partenaires du Festival National de Théâtre Contemporain Amateur de la FNCTA dont la 32e édition se déroulera du 29 mai au 2 juin 2019 à Châtillon-sur-Chalaronne et dans la Communauté de Commune de la Dombes (Ain).

Les Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre, les informations pratiques :

Dates :
Du 15 au 17 novembre 2018
Lieu :
Médiathèque de Vaise (04-72-85-66-20) – Place Valmy – 69009 Lyon
Tarif :
Entrée libre à toutes les manifestations dans la limite des places disponibles.
Places garanties sur réservation : 04 72 85 66 20 ou en ligne, cliquer ici

Les Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre, le programme :

Jeudi 15 novembre 2018 :

19h : Isadora comme elle est belle et quand elle se promène de Milena Csergo
Prix Jean Jacques Lerrant / Éditions Théâtrales
Mise en voix : Cie du Verseau, avec Pierre Dumond, Cécilia Steiner, Leïla Brahimi, Claire Rengade et Laurent Vichard.
Belle langue poétique au souffle étourdissant, aussi savoureuse que les framboises qu’Isadora doit rapporter à sa mère, une femme de principes. Le récit est galopant comme la course précipitée de cette Alice au pays des framboises qui découvre à grande vitesse, et brutalement, la liberté, la sexualité, les diverses formes de l’amour, au rythme de ses rencontres dans un univers aussi surréaliste que symboliste, peuplé d’animaux pas toujours gentils.

Milena Csergo, comédienne, autrice et metteuse en scène. Titulaire d’un master 2 d’études théâtrales à la Sorbonne. Elle co-fonde avec plusieurs amis la Compagnie de l’éventuel hérisson bleu où elle joue et met en scène plusieurs de ses textes : “J’expire aux limbes d’amour inavoué” (Théâtre du Beauvaisis, La Loge, Mains d’œuvres…), “Fragments d’une jeunesse en fleurs” (Mains d’œuvres), “Et qu’on regarde l’heure il est toujours midi” (Mains d’œuvres, Maison du Théâtre d’Amiens).
Elle s’est formée comme comédienne au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris (avec Sandy Ouvrier, Nada Strancar, Yvo Mentens…). Egalement chanteuse et pianiste, elle collabore souvent avec des musiciens pour des récitatifs, des performances orales, des concerts, qu’il s’agisse de jazz (ensemble Les Rugissants), ou de musique classique et contemporaine (ensemble Miroirs Étendus). Convaincue que ces pratiques se nourrissent absolument les unes les autres, elle développe dans son parcours artistique une porosité des genres. Ses créations mêlent souvent théâtre et musique ; elle travaille à la lisière du théâtre et de la poésie, très inspirée par la poésie orale, l’invention par le langage, la fantaisie des corps et des mots, l’improvisation chantée… Comme autrice, après avoir obtenu deux fois l’aide à la création du CNT, en 2010 et 2017, elle est lauréate des Journées d’auteurs de Lyon pour son texte Isadora comme elle est belle et quand elle se promène (Editions Théâtrales). Elle part plusieurs fois en résidence d’écriture à la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon, où elle donne lecture de plusieurs de ses textes. Passionnée par l’univers des contes, elle écrit plusieurs réécritures des grands mythes fondateurs de l’imaginaire collectif et théâtral (Don Juan et les petites amoureuses, Jeannot à partir de Woyzeck et Jean la Chance…), mais aussi des œuvres originales (Pièce pour deux acteurs amoureux, L’enfant de l’assassin…). Elle anime plusieurs ateliers d’écriture, aux Ateliers d’Aix, à la Maison du théâtre d’Amiens ou encore au Studio Théâtre de Vitry. Elle est lauréate de la Fondation de France.

21h00 : Il faudrait sortir le chien de Tomislav Zajec /Traduction Karine Samardžija
Prix Domaine Étranger / Éditions Espace d’un Instant
Mise en voix : Christian Taponard / Groupe Décembre, Collaboration artistique : Marion Guénal, Benjamin Butel (musique, chant), Élina Nigil et Christian Taponard
Dans un récit fragmenté qui casse la chronologie et bouleverse les lieux, un homme, un bibliothécaire, héros tragique puisque l’on sait dès le début qu’il est mort entre temps, tente de renouer des liens avec son ex-femme, de soutenir son vieux père. Le chien, s’il existe, est un prétexte à chercher de l’aide. A travers l’évocation des ratages d’une vie, des non-dits, apparaît, en filigrane, une émouvante histoire d’amour.

Tomislav Zajec, l’auteur, est né à Zagreb (Croatie) en 1972. Il a suivi un cursus de dramaturgie à la Faculté des arts de la scène à Zagreb, où il a également enseigné. Il a écrit trois recueils de poésie, quatre romans, ainsi qu’une dizaine de pièces de théâtre. Il a reçu à quatre reprises le prix Marin Drzic du meilleur texte dramatique. Ces textes sont très présents sur les scènes nationales. Ils sont traduits en anglais, en allemand, en hongrois, en roumain, en polonais, en russe, et depuis peu en espagnol (Argentine). Ils ont été montés en Croatie, en Serbie, en Bosnie, au Royaume-Uni ainsi qu’en Argentine.

Karine Samardžija, la traductrice est née en France en 1976. Elle a suivi une formation littéraire et linguistique en bosniaque, croate et serbe à ’Inalco. En 2006, elle fonde la revue Retors, revue numérique de traduction, avec Sarah Cillaire et Monika Prochniewicz. Elle a traduit du théâtre (Almir Imširević, Aleksandra Tišma, Slobodan Šnajder, Natasa Govedic, Lana Saric, Milena Markovic, Milena Bogavac, etc.), ainsi que de la poésie (Marko Ristić, Jovan Hristić).Elle a coordonné le comité bosniaque, croate et serbe du réseau de traduction Eurodram. Elle a reçu l’aide à la création d’ARTCENA pour le texte “Puissent nos voix résonner”, d’Adnan Lugonić, traduit avec le soutien de la Maison Antoine Vitez. Elle coordonne désormais le comité sud-est européen de la Maison Antoine Vitez, en collaboration avec Alexandra Lazarescou.

Vendredi 16 novembre 2018

19h00 : Projet Grèce de Lisiane Durand / Éditions Espaces 34
Mise en voix : Nicolas Zlatoff / Cie A.M.P.O.U.L.E Théâtre, Quentin Bardou, Caroline Gonin, Cécile Goussard, Mickaël Pinelli
Les errances d’une jeune femme engagée à gauche, à travers la Grèce de Tsipras, en juillet 2015, juste au moment où on se met à douter de la cohésion de l’Europe… de l’enthousiasme à une amère désillusion, de la volonté d’être un témoin actif à l’impuissance. La pièce est un matériau pour la scène, avec des collages de textes politiques, de commentaires, d’interviews, de mails….Elle se situe dans le moment où l’Histoire côtoie l’aventure intime du personnage.

crédit photo Marie Tragousti
Lisiane Durand est née en 1994. Elle est autrice et dramaturge. En 2015, elle intègre le département «écrivain-dramaturge» à l’ENSATT de Lyon. En tant qu’autrice, elle écrit pour des anciens étudiants marionnettistes de l’ESNAM de Charleville-Mézières. Ses pièces destinées à la marionnette ont été jouées au Théâtre International de la Marionnette de Charleville-Mézières, et au Théâtre aux mains nues à Paris.
Dans son travail, elle s’intéresse aux sujets qui drainent l’actualité, nourrie par les voyages et les expériences de terrain ; en 2015, elle participe au travail de recherche-création « Quelles vies quotidiennes après Fukushima ? », à l’Université de Tokyo, avec Toshiki Okada. Elle a collaboré la même année avec Bruno Meyssat, en tant qu’assistante à la mise en scène, pour le spectacle “Kairos”. Elle construit également des ponts avec la Grèce où elle a travaillé en 2018 en tant que dramaturge au Théâtre National, à Athènes, sous la direction de Sarantos Georgios Zervoulakos.

21h00 : Transe-maître(s) de Elemawusi Agbedjidji / Éditions Théâtrales
Mise en voix : Baptiste Jamonneau / Cie Waaldé, avec Anne De Boissy, Baptiste Relat, Charlotte Ligneau, Vincent Bady
Quand Elemawusi Agbedjidji parle de la langue française, la langue des dominants, la langue que Paris imposa au reste de la France, la langue que la France imposa à l’empire colonial avec une verve exubérante….Cette langue, il l’a fait sienne, et son écriture crée de la poésie, suggère des images. Dans un délire en apparence décousu, il évoque le blanchiment de la bouche des élèves, jugés mauvais par le maître, avec du savon, comme il rappelle, sans agressivité, le blanchiment des troupes qui libéraient la France en 1944 quand il a été décidé qu’aucun «Indigène» ne devait libérer Paris…Quelle leçon, mais aussi quel bel exemple de résilience !

Elemawusi Agbedjidji auteur, acteur et metteur en scène, est né à Lomé (Togo) en 1985. Titulaire d’un master2 en mise en scène et dramaturgie à l’université de Nanterre, et d’un Deug 2 en anthropologie obtenu à l’université de Lomé, il débute le théâtre en 2004 et se forme auprès d’Anne Tismer, Stéphane Rougemont, Muriel Gerstner, Koffi Kwahulé, Carole Fréchette… Il a écrit Poly-Gamie, en 2014, texte finaliste des Jeux Mondiaux de la francophonie (Abidjan 2017) et Si tu sors, je sors, avec Gustave Akakpo (Editions Lansman). Il a mis en scène: Fissures, d’après Alma de Hala Moughanie et Nuits inachevées d’Aristide Tarnagda au Festival des francophonies en Limousin 2018, Si tu sors, je sors !au Festival des francophonies en Limousin et aux Récréâtrales à Ouagadougou en 2016; Deux tickets pour le paradis, de Jean-Paul Alègre au Togo en 2012 ; et Les monologues du Vagin, de EveEnsler au Togo en 2009. Ses spectacles tournent régulièrement au Benin, Burkina-Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, RDC, Togo et en France. En tant qu’acteur, il travaille avec le metteur en scène David Bobbée. Roméo et Juliette créé dans le cadre de la Biennale de la danse de Lyon en 2012, repris au Théâtre National de Chaillot à Paris, au Festival Automne, puis en tournée dans la plupart des Centres Dramatiques Nationaux et scènes nationales en France (80 représentations), et adapté en téléfilm pour Arte. Lucrèce Borgia (2014) aux côtés de Béatrice Dalle, pour les Fêtes nocturnes de Grignan, puis à la grande halle de La Villette à Paris (plus de 140 représentations en France) à Taïwan, sur l’île de la Réunion. Et Paris de Frédéric Ciriez (2015). Entre 2006 et 2011 il joue dans plusieurs mises en scènes d’Alfa Ramsès : Le cercle de craie Caucasien de Berthold Brecht, En attendant Godot de Beckett au Stadtheater à Konstanz en Allemagne, au Togo, Congo, Benin,… ainsi qu’une dizaine d’autres pièces.

Samedi 17 novembre 2018

10h00 à 17h00 – 5ème Édition du salon du livre et des revues de Théâtre
Stands d’éditeurs et présentation des dernières nouveautés – A cette occasion nous proposerons toute la journée dédicaces et débats autour de l’écriture théâtrale contemporaine et une rencontre avec les étudiants dramaturges de l’Ensatt et les éditeurs présents.

11h00 : Rencontre avec les 5 auteurs lauréats 2018
Les auteurs seront présents et répondront à toutes vos questions Avec Milena Csergo (France), Tomislav Zajec (Croatie), Lisiane Durand (France), Elemawusi Agbedjidji (Togo), Stéphane Bientz (Suisse).

12h00 : Exposition photos
Différentes mises en scène de la Tempête de William Shakespeare à travers l’objectif d’Émile Zeizig photographe du spectacle vivant, accrédité par la Comédie Française et le Festival d’Avignon, créateur de la base de connaissance Mascarille

14h00 : Débat 
En hommage à notre amie Anne Robin.
Pourquoi certains metteurs en scène ne trouvent plus dans l’écriture dramatique contemporaine les matériaux qui leur donnent satisfaction pour monter un spectacle et préfèrent se tourner vers les romans, les scénarios de films, la BD….?

15h00 : Présentation de la plateforme numérique dédiée aux écritures théâtrales contemporaines jeunesse
Par Anne Courel de la Cie Ariadne, pour le réseau Roulez Jeunesse.
Cet outil collaboratif a été créé par et pour les professionnels qui mènent des projets théâtraux avec des adolescents. C’est un outil partagé qui permet aux uns de valoriser leurs actions, et aux autres de s’inspirer de celles-ci pour tenter de nouvelles expériences.

15h30 : Temps du conte spécial théâtre
Un moment de théâtre partagé avec les enfants, à partir de 7 ans, animé par les bibliothécaires de la BM de Lyon. Durée 30 mn.

17h00 : Hématome(s) de Stéphane Bientz / Éditions Espaces 34
Mise en voix : Lionel Armand / Cie Les Désaxés Théâtre avec Elodie Guibert, Lucile Marianne et Maxime Ubaud
Trois enfants au bord de l’océan, des enfants de la haute mer, découvrent l’univers des sentiments : l’affection un peu rude, voire agressive, la grande tendresse et soudain, dans une vision fantasmagorique et éblouissante, la maltraitance familiale. Une écriture tonique qui sait saisir la spontanéité du monde de l’enfance avec de l’humour, sans mièvrerie

Stéphane Bientz formé à l’école Claude Mathieu, est auteur, comédien et marionnettiste. Il partage son activité entre écriture, scène – théâtre et danse – et interventions artistiques. Il est cofondateur de la compagnie de marionnettes La Barbe à Maman. Sa première pièce jeunesse, Hématome(s) est soutenue par le collectif À mots découverts. Elle reçoit la bourse Beaumarchais-Sacd en 2016 et l’aide à la création texte dramatique Artcena en mai 2018 et intègre le répertoire des EAT jeunesse la même année. Elle sera publiée en novembre 2018 aux Éditions Espaces 34. Actuellement, il écrit pour La Barbe à Maman un texte marionnettique, autour des troubles schizophréniques, intitulé “L’où vas-tu ?”

A noter :

D’autres textes “remarqués” seront présentés lors 33ème Festival de Théâtre Contemporain de Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) du 29 mai au 2 juin 2019. Pour plus d’infos, cliquer ici.

Partenaires :

Région Auvergne Rhône-Alpes // Ville de Lyon // Drac Rhône-Alpes // La Culture avec La copie privée // Bibliothèques Municipales de Lyon // Médiathèque de Vaise – Arts Vivants // Les Lundis en coulisse // Théâtre Nouvelle Génération CDN/Lyon // SACD // Festival de Théâtre contemporain de Châtillon sur Chalaronne

Membres du jury ayant participé à cette sélection 2018 :

Lionel ARMAND // Caroline BOISSON // Pierre BANOS // Bernadette BOST // Roland BOULLY // Héléna DA SILVA // Nelly GABRIEL // Élyane GÉROME // Damien GOUY // Kathy GREMERET // Jacqueline JACOT // Philippe LABAUNE // Nicole LACHAISE // Olivier MASSIS // Françoise ODIN // Thomas POULARD // Anne ROBIN // Jacqueline ROZIER // Jean-Paul SABY // Christian TAPONARD // Émile ZEIZIG // Nicolas ZLATOFF
Coordination : Aniela FLORY

Informations complémentaires :

Pour le site internet des auteurs de Théâtre, cliquer ici
Pour la page facebook des journées de Lyon des auteurs de Théâtre, cliquer ici
Pour télécharger le programme complet, cliquer ici