interview croisée. Avec 3 nouveaux membres du Conseil d’Administration de la FNCTA Rhône

Présentation de 3 nouveaux membres du Conseil d’Administration du Rhône, interview croisée avec Marie-Noëlle David, Alexandre Montfort, Laurent Champion.

Vous nous présentez votre parcours théâtral et comment avez-vous connu la FNCTA ?

Marie-Noëlle David :
J’ai débuté le théâtre en 2013 avec un professeur lyonnais, ancien du cours Florent avec qui je suis restée 4 ans, terminant par une année de cours de diction. Ensuite j’ai créé une troupe avec 3 autres anciens élèves et nous avons préparé un spectacle sur les textes de Jean Tardieu. Après un an dans une troupe de Lyon VIIeme j’ai cherché une nouvelle Compagnie à la rentrée 2018.
Mon ancien professeur m’ayant parlé de la FNCTA, j’ai contacté le Président du Comité Départemental qui m’a conseillé de lui envoyer un CV. Il l’a très vite diffusé et j’ai été contactée par la Compagnie Entr’axes qui cherchait une comédienne pour son nouveau spectacle. Dans la «vraie vie» je suis assistante commerciale. J’ai «papillonné» longtemps autour d’activités artistiques (chant, dessin, danse urbaine, bénévolat dans les festivals…), mais depuis 5 ans, je me réalise dans ma «vie parallèle» de comédienne amateur et j’ai aussi tourné 2 courts métrages au cinéma.

Alexandre Montfort :
J’ai commencé le théâtre au collège, forcée par ma mère qui me trouvait un peu trop timide. J’ai eu la chance d’avoir une prof passionnée qui m’a transmis le plaisir de jouer sur scène et j’ai toujours essayé de garder une activité liée au théâtre depuis ! J’ai découvert la FNCTA en participant à des festivals avec la troupe des Ishtaris. C’était une expérience totalement nouvelle pour moi qui n’avait jamais participé à ce genre d’événements. Quand je ne suis pas sur scène, dans la vie réelle, je suis chef de projets informatiques… pas très artistique !

Laurent Champion :
J’ai débuté au théâtre à la fin des années 80 en suivant les cours de Maria Lhande au Trancanoir. J’y suis resté plusieurs années. Puis j’ai fait un break. Après une quinzaine d’années sans théâtre le hasard m’a fait retrouver un ancien copain du Trancanoir qui m’a redonné l’envie et j’ai rejoint sa troupe. Après 2 ou 3 ans, Agnès Faye est venue jouer dans notre troupe. On a fait connaissance, j’ai découvert l’existence de la FNCTA grâce à elle. Je l’ai suivi dans son projet « palace » pour un remplacement. Depuis je suis toujours à l’entr’axe.
J’ai 52 ans, 2 garçons de 18 et 20 ans nous habitons à Brignais. J’ai toujours été actif dans la vie associative (foot, parents d’élevé, paroisse…). À l’époque du Trancanoir, j’ai beaucoup hésité à faire du théâtre mon métier mais j’ai préféré la sureté d’un emploi stable. Je travaille depuis une trentaine d’années dans les TP.

Vous avez participé à la 8ème Journée Du Comédien de la FNCTA Rhône, comment l’avez-vous ressentie ?

Marie-Noëlle David :
Le fait de participer très rapidement après mon adhésion à la JDC a été très bénéfique. D’abord parce que j’y ai été bien accueillie et que j’ai apprécié de pouvoir suivre un atelier de qualité sur la lecture de textes de théâtre. Ensuite, j’ai pu présenter en duo un extrait du spectacle de ma troupe. C’était un bon baptême du feu pour moi qui était intimidée.

Alexandre Montfort :
Une belle journée remplie de rencontres avec d’autres passionnés de théâtre de la région. Il est toujours très intéressant d’en apprendre plus sur les projets des autres troupes. L’atelier du matin sur la Commedia dell’arte était très intéressant en termes d’histoire et de jeu de scène ! Ça m’a donné très envie de pouvoir utiliser des masques sur scène. Pour un prochain projet peut-être…

Laurent Champion :
Ces Journées Du Comédien sont toujours riches en rencontres et échanges. Notamment pendant les ateliers et le repas. Cette année était en plus particulière pour moi car j’ai partagé cette journée avec mon fils qui présentait sa pièce. Les bandes-annonces étaient de très bonne qualité. La plupart donnaient vraiment envie.

Dans quelle direction souhaitez-vous faire évoluer la FNCTA Rhône ?

Marie-Noëlle David :
Je n’ai pas encore d’idée précise concernant l’évolution de la FNCTA Rhône, étant donné que je l’intègre nouvellement. Je souhaite, au gré des réunions et des échanges définir mon implication. Dans l’immédiat, je me suis portée volontaire pour rédiger des comptes-rendus de spectacle.

Alexandre Montfort :
Je me désole souvent de constater que le théâtre semble de moins en moins attirer les jeunes spectateurs. Certains de mes collègues trentenaires ne sont même jamais allés au théâtre de leur vie et j’aimerais pouvoir partager cette passion avec un public par forcément connaisseur de cet art ! J’affectionne du coup particulièrement les pièces comiques et légères qui permettent de toucher un vaste public, même ceux qui n’aiment pas trop le théâtre !

Laurent Champion :
Trop tôt pour répondre à cette question. Je n’ai vraiment aucun souhait pour l’instant. J’ai juste envie de m’investir un peu. Aucun a priori.

Interview réalisée en janvier 2019