ARCHIVE. 30° Festival national de Châtillon-sur-Chalaronne 2016, le programme

CHATILLON 2016 Affiche Officielle 23-03-16Le 30° festival de Châtillon se présente. Et vous pouvez découvrir l’info complète sur le « programme » en cliquant ici : FESTIVAL CHATILLON 2016 LE PROGRAMME.

Voir aussi la page d’informations permanentes et d’archives du festival  + d’infos

Le 30° Festival

Le Festival fête cette année sa 30ème édition. Repensez aux fameux arbres et intervalles qui faisaient la joie (!) de vos cours d’arithmétique en primaire pour répondre à la question « Alors, est-ce le trentième anniversaire ? ». La réponse est « La première édition a eu lieu il y a 29 ans, en 1987 ».
Bref, simplifions et disons qu’il y avait 30 bougies à souffler. Vous en trouverez la marque tout au long du programme. Nous avons voulu que ces bougies soient soufflées avec les habitants de la région châtillonnaise que nous attendons dès le mardi pour le prélude avec le film d’Israël Horovitz « My old Lady » qu’il viendra nous présenter puis un grand cocktail d’ouverture le mercredi soir.
L’une de ces bougies à souffler avec les spectateurs et les acteurs châtillonnais nous l’avons allumée il y a plus d’un an avec le projet « Théâtre à domicile ». Cette bougie était destinée à être profondément plantée dans le terreau du Festival avant la période de l’Ascension où le Festival investit les salles. Son terreau c’est cette région de Châtillon où Colette et Gérard Maré ont installé leurs premiers stages il y a cinquante ans. Le projet associait les troupes et le public de la région ainsi que auteurs amis de longue date du Festival.
Treize auteurs ont répondu à notre demande d’écrire des « petites formes » (textes de 30 minutes pour 3 personnages) qui pourraient être produites par des troupes locales dans des lieux qui sortent des salles de théâtre. Ce sont Lionel ARMAND, Claude BROUSSOULOUX, Isabelle CHALONY Philippe CHIGNIER, Robert FAYARD, Arlette FETA, Guy FOISSY, Luc GIRERD, Alain GRAS, Israel HOROVITZ, Gérard LEVOYER, Denis MARULAZ, Pierre NOTTE.
Une demi-douzaine de groupes locaux se sont emparés des textes et les produisent depuis le début de l’année dans les maisons et appartements à l’invitation de particuliers mais aussi dans des lieux publics (Maison de retraite, Bibliothèques, Musées…).

Israël Horovitz, Arlette Fétat, Gérard Levoyer. Châtillon 2013. Photo Zeizig-mascarille.com
Israël Horovitz, Arlette Fétat, Gérard Levoyer. Châtillon 2013. Photo Zeizig-mascarille.com

L’Académie Internationale des Auteurs Dramatiques de Châtillon

L’histoire

Jean-Paul Alègre, Claude Broussouloux, Guy Foissy, Victor Haïm et Israël Horovitz, qui ont suivi et soutenu l’aventure du Festival depuis ses débuts, décident de créer l’Académie Internationale des Auteurs Dramatiques Contemporains de Châtillon-sur-Chalaronne. Dès sa séance inaugurale au cours du 13e festival, le 22 mai 1999, celle-ci accueille son sixième membre : Robert Poudérou.

Effrayés d’une coloration fondamentalement unisexe (qui semble moderne pour une collection de mode mais ringarde pour une académie), devançant la critique (mot à consonance électrique dans une assemblée d’auteurs), ils n’ont pas laissé s’achever le millénaire sans s’adjoindre en 2000 deux éminentes auteures : Denise Chalem et Anca Visdéi. Les arrivées suivantes respecteront la parité, à l’exception en 2009 de la réception du seul Matéi Visniec : Fatima Gallaire et Jean-Claude Grumberg en 2002, Jean Larriaga et Louise Doutreligne en 2005, Arlette Fétat et Gérard Levoyer en 2010.

Ils avaient prévu une équitable répartition entre les deux sexes mais les hommes restent deux fois plus nombreux que les femmes, occasion inépuisable pour les talents masculins de disserter à l’infini sur le fait qu’une femme vaut bien deux hommes.
Mais ils se sont rattrapés sur le poste de secrétaire. Robert Poudérou qui a succédé à l’initiateur de la fonction, Claude Broussouloux a transmis le flambeau ni à un homme ni à une femme mais à un duo : Arlette Fétat et Gérard Levoyer qui assurent la fonction à tour de rôle une année sur deux : Arlette les années impaires, Gérard les années paires.

Année de Réception

Jean-Paul    ALEGRE    Membre fondateur (1998)
Claude    BROUSSOULOUX    Membre fondateur (1998)
Denise    CHALEM    2000
Léonore    CONFINO    2014
Louise    DOUTRELIGNE    2005
Arlette    FETAT    2010
Guy    FOISSY    Membre fondateur (1998)
Fatima    GALLAIRE    2002
J-Claude    GRUMBERG    2002
Victor    HAIM    Membre fondateur (1998)
Israël    HOROVITZ    Membre fondateur (1998)
Jean    LARRIAGA    2005
Gérard    LEVOYER    2010
Robert    POUDEROU    1999
Anca    VISDEI    2000
Matei    VISNIEC    2009

Le mot du secrétaire

Cette année, l’Académie Internationale des Auteurs Dramatiques de Châtillon refermera ses portes.
Pendant 18 années, les auteurs les plus représentatifs du théâtre contemporain et les plus présents dans le répertoire des troupes d’amateurs se sont relayés au sein cette confrérie qui alliait le plaisir d’échanger avec les festivaliers, de participer aux rencontres, aux débats, aux spectacles, à celui d’offrir la primeur de textes spécialement rédigés pour le festival.
Le théâtre contemporain a toujours eu besoin de reconnaissance pour exister et le Festival de Châtillon, en permettant – par l’Académie – de rassembler auteurs et interprètes pendant chaque week-end de l’Ascension, depuis 1998, a concouru à le rendre joyeusement vivant.
Il nous semble important que d’autres auteurs prennent le relai de ce que nous avons pu inaugurer. Les formules sont faites pour être réinventées et nul doute que si l’Académie ferme ses portes, d’autres portes s’ouvriront pour que le Festival de Châtillon demeure un vrai festival de théâtre contemporain et le rendez-vous des auteurs et des amateurs de théâtre.

Gérard Levoyer, secrétaire de l’Académie

Très chère Mathilde-Israël Horovitz-Châtillon 2015-Photo Zeizig-mascarille.com
Très chère Mathilde-Israël Horovitz-Châtillon 2015-Photo Zeizig-mascarille.com

My old Lady  (Très chère Mathilde)

Avant d’être un film, « My Old Lady » s’est imposée sur les planches à New York en octobre 2002. Couronnée de succès, la pièce s’est ensuite envolée vers de nombreux pays, dont l’Allemagne et la Russie. Et bien sûr, la France, sous le titre « Très Chère Mathilde » avec Line Renaud dans le rôle-titre lors de la création à Paris.
Mathias, la cinquantaine, new-yorkais, divorcé et sans ressources, débarque à Paris pour vendre la maison qu’il a héritée de son père. Il découvre alors que ce magnifique hôtel particulier du Marais est habité par Mathilde, 92 ans, et sa fille Chloé. Mathilde a vendu il y a plus de 40 ans cet hôtel au père de Mathias, en viager, procédé typiquement français auquel Mathias ne comprend rien, sinon que non seulement il ne peut pas se renflouer en vendant son bien mais qu’il doit en plus continuer à payer une rente à Mathilde.
La pièce est entrée au répertoire des amateurs français. Elle a été jouée en 2015 au 29ème Festival de Châtillon par le Théâtre Solaire de Montpellier, en présence d’Israël Horovitz.

Lectures Châtillon 2015-CD Fncta Drôme
Lectures Châtillon 2015-CD Fncta Drôme-Photo GD

Lectures

En partenariat avec les Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre
Les Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre sont le plus grand concours d’écriture dramatique francophone (près de 400 manuscrits reçus en 2015). Ce concours ne peut malheureusement décerner que 5 prix.
www.auteursdetheatre.org

Il existe depuis trois ans un partenariat avec le Festival National de Théâtre Contemporain de Châtillon puisque ces deux haut-lieux du théâtre contemporain sont distants de seulement 50 kilomètres.
Dans ce cadre, des textes « nommés » mais non primés aux JLAT de Novembre (que nous appelons « les regrets ») sont mis en voix à Châtillon en mai suivant.

Ce sera le cas cette année pour « Retournement » d’Agnès Marietta qui sera mis en voix par une équipe du Comité Départemental FNCTA de la Drôme.

Agnès Marietta était venue à Châtillon en 2001, pour la lecture d’un excellent texte joué deux mois plus tard à Avignon : « Comme dans du verre brisé ».
Elle nous livre là un autre texte qui commence comme une énième pièce sur les immigrés de la deuxième génération qui rêvent de faire une carrière de commercial-BMW alors que leurs parents rêvent de retourner au pays dans une Peugeot surchargée. Ça continue comme un vaudeville de banlieue où la mère (forcément femme de ménage), cache son amant Kader (son directeur dans la société de nettoyage) dans le placard de la cuisine quand son mari revient d’un voyage de 12 ans au bled.
Mais l’ensemble est exceptionnel de justesse et de délicatesse dans la situation et les dialogues.

Prix Jean Tardieu. SACD-FNCTA

C’est en 1999 que Madame Turolla-Tardieu a souhaité voir la création d’un prix décerné à un spectacle monté par une compagnie de théâtre amateur, afin d’honorer la mémoire de son père Jean Tardieu (1903-1995), auteur majeur du théâtre français du XXème siècle.

Le prix Jean Tardieu a donc été créé sous l’égide de la SACD et de la FNCTA. Il récompense tous les deux ans un spectacle novateur présentant une œuvre d’un auteur contemporain francophone membre de la SACD.

Année 2000.
La première édition, en 2000, a eu lieu au festival de Narbonne (11). Depuis 2002, le prix Jean Tardieu est décerné à l’un des spectacles programmés au Festival National de Théâtre amateur Contemporain de Châtillon-sur-Chalaronne (01).
Ont été récompensés :
° « La première » de Jean-Marie Combelles par le Théâtre de la Luciole de Couffouleux, en 2000.
° « Thé à la Menthe ou t’es citron ? » de Danièle et Patrick Haudecoeur par le Théâtre de la Grille Verte de St Etienne (42), en 2002
° « Algarades » d’après Noëlle Renaude, par la compagnie Chaos Léger de Paris en 2004.

Année 2006.
En 2006, le jury a, pour la 20ème édition du festival de Châtillon, décidé de remettre le prix non pas à l’une des pièces présentées, mais aux organisateurs du festival pour sa valorisation du théâtre amateur et des auteurs francophones contemporains.
° « Maman revient pauvre orphelin » de Jean-Claude Grumberg, par la Compagnie des Trois petits points, en 2008.
° « Cahin-Caha » de Serge Valetti par la compagnie l’Entonnoir Théâtre de Brest, en 2010.
° « Des Tulipes » de Noëlle Renaude par La Compagnie Chaos Léger de Paris en 2012.
° « Souvenirs assassins » de Serge Valletti par Les envies polymorphes de Paris, en 2014.

Année 2016
2016 verra donc une nouvelle fois le prix Jean Tardieu décerné à l’occasion la 30ème édition du Festival de Châtillon-sur-Chalaronne du 4 au 8 mai.
La compagnie lauréate recevra une collection de livres, comportant :
–      des ouvrages techniques sur le théâtre (lumière, mise en scène, etc…)
–      les pièces de Jean Tardieu,
–      les textes des pièces jouées au Festival 2016,
–      les pièces ayant remporté les prix des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre (partenaire du Festival de Châtillon qui organise depuis 1989 un concours qui est aujourd’hui le plus important concours d’écriture dramatique francophone).

Le Jury 2016 sera composé de
Mme Turolla Tardieu,
X, représentant de la SACD,
Evelyne Baget, représentant la FNCTA
Arlette Fétat, représentant l’Académie des Auteurs de Châtillon
M. Mathias, premier adjoint au maire de Châtillon, représentant le Président de la Communauté de Communes de Chalaronne Centre.

Theatre_de_poche_6Théâtre à domicile

OFFREZ-VOUS ET OFFREZ A VOS AMIS DU THEATRE A DOMICILE

Le prochain Festival National de Théâtre Contemporain Amateur de Châtillon-sur-Chalaronne aura lieu du 4 au 8 mai 2016 et fêtera à cette occasion ses 30 ans.
L’équipe du COC (Comité d’Organisation du Festival de Châtillon) vous invite à participer à cet anniversaire en accueillant chez vous, en amont du festival, du théâtre à domicile.

Le COC a sollicité 30 auteurs pour écrire spécialement 30 pièces courtes ne dépassant pas 30 minutes.
C’est un de ces spectacles que nous vous proposons de présenter chez vous à vos amis, votre famille, vos voisins, entre début janvier et fin avril 2016.
Tous les spectacles sont de « petites formes  » : 2 à 3 comédiens, pas d’installation spécifique, espace réduit. *

Vous êtes intéressés ?
Contactez dès aujourd’hui : Hélène Lambert  06 87 24 67 72  ou  helene.lambert26@orange.fr

Tout savoir sur le Théâtre à domicile

Les hôtes qui accueillent le théâtre à domicile reçoivent leurs amis pour une soirée où sera donnée une pièce adaptée à la représentation en appartement. Pour cela, il suffit d’un local où les acteurs peuvent disposer d’un espace libre de 8 m2 (minimum) et où l’on peut asseoir une douzaine (minimum) de spectateurs. Un salon « normal » suffit mais ce peut être un sous-sol, un garage, une grange… Prévoir aussi un endroit où les acteurs puissent se préparer.

C’est une soirée privée sur invitation qui ne donne lieu à aucune communication publique. La pièce est suivie (ou précédée) d’un repas. Certains hôtes préfèrent préparer totalement le repas et demander une participation.

Festival Châtillon 2016 Partenaires-x1000.