Clément Moret-Bailly. Nouvel élu 2018 au Comité du Rhône de la FNCTA

Interview 2018.

GD. Clément. Vous êtes nouvellement élu au Conseil d’Administration du Comité départemental du Rhône de la Fncta. Félicitations. Tout d’abord pouvez-vous nous présenter votre parcours artistique.
CMB. Il est bien étrange mon parcours artistique… Il est essentiellement dans ma tête.
Aussi loin que je me souvienne, créer a toujours été une envie. J’ai assouvi cette envie depuis mon enfance dans de multiples domaines. Je suis arrivé au théâtre il y a 2 ans un peu par hasard. C’est mon épouse qui a commencé à écrire puis j’ai écrit avec elle, puis on a mis en scène, puis on a joué, puis on a produit, puis on a promu, puis on continu…
Maintenant que l’on se connaît bien, je peux vous le dire…, j’ai répondu à votre question mais je ne me considère pas vraiment comme un artiste !

GD. Qu’est-ce-qui vous a amené à prendre des responsabilités au sein de la Fédération de théâtre ?
CMB. C’est une sorte de réflexe chez moi !
J’ai toujours voulu participer à la construction de mon environnement. Avec un associé, j’ai créé mon entreprise en sortant de la fac, avec des copains, j’ai créé un club de handball… Quand j’ai participé avec ma troupe au festival de Lyon, je me suis dit que c’était déjà super et qu’il y a avait plein de choses à faire et que si cela était possible je rejoindrai bien l’équipe d’organisation.

GD. Quelle tâche comptez-vous assumer ?
CMB. Ma famille et mon entreprise me laissent peu de temps. J’ai donc l’unique objectif de travailler pendant les prochains mois sur l’organisation du prochain festival de Lyon, au sein du comité d’organisation. J’imagine comme un évènement riche, beau, et surprenant. Je souhaite également que ce festival s’incarne dans les lieux et les quartiers qu’il investira.
Dans la mesure de mes possibilités et de mes capacités, je travaillerai avec les membres du CA sur les autres problématiques qui incombent au comité (communication, réseau…) dans l’objectif de participer modestement à son évolution.

GD. Quel est votre projet. Le plus proche ou le plus fou ?
CMB. Le projet le plus proche est la mise en scène et la promotion de notre future pièce. Nous en avons presque terminé l’écriture avec mon épouse. Encore quelques lectures et retouches et nous pourrons commencer la mise en scène et les répétitions. L’objectif est de présenter ce nouveau spectacle début 2019. Notre volonté de conserver la plus grande qualité qu’il nous est possible de donner à notre travail reste intacte ce qui prédit de longues heures de travail…
Si l’on ajoute à ce nouveau projet, la reprise du premier spectacle et l’écriture du troisième, on peut dire que c’est aussi notre projet le plus fou !

Propos recueillis par Guy Dieppedalle
Architecte de mots éphémères

Ma troupe s’appelle La Tête Ailleurs

Site internet : www.teteailleurs.com
adresse mail : cmb@teteailleurs.com
.
Documentation complémentaire
Actualités théâtrales amateurs du Rhône : + d’infos