Braises de mémoires. Création. Par Rouge Banane Théâtre de Saint-Egrève (Isère)

Représentation :

Vendredi 8 février 2019 à 20h00 – Salle Léo Lagrange (Mairie) – 2 Place Georges Brassens – 38320 Poisat

Résumé :

Ce spectacle, d’une durée de 1h15 environ, est présenté sous la forme de deux monologues comme deux récits de vie :

L’homme et le petit Pierrot de bois
Extrait et adapté de la nouvelle « Pierrot lunaire » recueil trois petites histoires de jouet de Philippe Claudel
Un homme d’une soixantaine d’années décide de tout laisser et de partir au hasard des routes. Il visite un musée de jouets.
Cet homme a toujours vécu seul et n’a aucun souvenir de ses origines.
Dans ce musée, il va se retrouver face à un petit Pierrot de bois qui va le projeter brusquement dans son passé, à l’époque de la seconde guerre mondiale : tout petit enfant, il était avec ses parents au milieu de quantité d’autres personnes qui marchent sous la surveillance de gendarmes. L’homme plonge alors dans ce douloureux souvenir.

Mon père l’Auguste clown
Extrait et adapté du roman « Effroyables jardins » de Michel Quint
Un homme habillé en clown, assiste au procès de Maurice Papon.
Il explique que son père, qui s’exhibait fréquemment en auguste, lui faisait honte. Un jour son cousin Gaston va lui raconter l’épisode qu’ils ont vécu pendant la seconde guerre mondiale. Ils faisaient partie d’un groupe de résistants et ont été chargés de faire un sabotage. Ils seront ensuite faits prisonniers comme otages en vue de représailles décidées par l’occupant et le gouvernement de Vichy.
Au cours de leur emprisonnement dans un trou d’argile, ils vont nouer une relation amicale avec leur gardien et comprendre ce que leur sabotage a provoqué. Son père, en faisant un clown pathétique, payait le plus dignement qu’il croyait sa dette d’humanité.

Informations complémentaires :

Mise en scène : Mireille Roux-Faure
Interprétation : Dominique Maurice
Création lumières : Bernard Faure
Pour la page complète de ce spectacle, cliquer ici
Pour le site internet de Rouge Banane Théâtre, cliquer ici